EQUIPEMENT FLUVIAL , Spécialiste et numéro 1 des stations de traitement des eaux de surface, eau propre, eaux usées, chargeurs , batteries Agent MASTERVOLT équipement pour les péniches mariniers ...
Mindoro meilleur adoucisseur d'eau recommandé pour les maisons et péniches spécialisé traitement eau propre
mastervolt
mastervolt alternateurs et régulateurs de charge
CHARGEURS de batteries MasterVolt
COMBI CHARGEURS CONVERTISSEURS MasterVolt
instrumentation MasterVolt
transformateur isolement MasterVolt
CONVERTISSEURS SINUSOÏDAUX MasterVolt
energie
instrument de naviguation electronique
TELECOMMANDE GRUE PENICHE UNIVERSELLE UHF
Mindoro Station de Traitement des eaux de surface, Equipement fluvial , traitement eau propre
MOTOPOMPES MOTOPOMPE ROBIN BATEAU PENICHE FLUVIAL
POMPES ELECTRIQUES SUBMERSIBLES sumo ponstar BATEAU PENICHE FLUVIAL MARINE
Groupes électrogènes pour mariniers équipement accastillage PENICHE FLUVIAL en ile de france 77 seine et marne melun saint mammès 94 bonneuil 78 port marly conflans saint honorine
NETTOYEUR OERTZEN
Traitement de l'air par uv
cuves standard ou sur mesure
RUSTOL OWATROL fluvial industriel
RUSTOL CIP PRIMAIRE ANTI CORROSION fluvial industriel
Peinture bitumineuse FARBABRAI MARINE FARBA DILUANTS fluvial industriel
FARBAPOX MARINE 2 EPOXY BI COMPOSANT couche primaire anticorrsion finition peinture équipement fluvial industriel
FARBAPOX MARINE 3 EPOXY BI COMPOSANT couche primaire anticorrsion finition peinture équipement fluvial industriel
convertisseur de rouille FARBAROUILLE MARINE FARBA DILUANTS fluvial industriel
MAGIC SOL équipement fluvial industriel
FARBA DILUANTS de nettoyage diluant PU diluant synthetique diluant epoxy fluvial industriel
minium de plomb fluvial industriel
Le chauffage par plinthe electrique revendeur installateur idf
Baches et toiles enduites résistantes chantier naval fluvial industriels camions resistance uv classement au feu
LEST POUR PENICHE
isolation par flocage
mindoro entreprise travaux fluvial equipement amenagement péniches sur toute la france, pose équoire
PAGE EN CONSTRUCTION
LOCATION NETTOYEUR HAUTE PRESSION 500 BAR ELECTRIQUE OERTZEN
passerelle aluminium péniche en ile de france vente achat fluvial industriel
traitement des eaux grises et noires
qui sommes nous
contact
conditions generales de vente
conditions generales de location
contact
Mastervolt lien

MINDORO Sarl      Contactez nous au 06 76 96 73 75     ou par mail :   mindoro77@gmail.com

Voici une séléction d'instruments de naviguation.

INSTRUMENTS DE NAVIGATION - TABLEAU DE BORD - ELECTRONIQUE

Cette plaquette de 12x12cm, 8 lampes, qui est à incorporer dans votre tableau de bord, vous donne un contrôle total de vos feux de navigations. Elle remplace avantageusement les installations "encombrantes", puisqu'elle comporte la totalité des pièces nécessaires à commander vos feux. Les fils allant aux lampes se branchent directement à l'arrière de celle ci. Chaque lampe à une sortie qui est munie d'un fusible et elle peuvent avoir une puissance de 5 à 50 Watt. Elle se branche aussi bien dans les systèmes 12 ou 24 Volt. (la centrale incorporée clignote avec une tension de 24, en 12v, sa sortie s'utilise comme toutes les autres sorties).

Le gradateur sert à régler l'intensité de tous les voyants lumineux qui ne sont pas des lampes mais des diodes électroluminescentes, ce qui en garantie leur longévité.
Le bouton Test sert à controller tous les diodes lumineuses. Le voyant lumineux s'éteint et le buzzeur sonne si la lampe de navigation correspondente ou sont fusible est grillée, absente ou son câble sectionné. La plaque comprend deux feux de mouillage jaunes commandés par deux interrupteurs, les quatres feux habituels deux jaunes, un rouge et un vert, commandé par un interrupteur. Un clignotant bleu commandé par un interrupteur.

Pour le modèle "pousseur de 12x16cm, les quatre feux jaunes supplémentaires sont commandés par un autre interrupteur qui s'il est actionné forme le triangle avant et la ligne de trois arrière.

Ce circuit de contrôle des feux de navigation est équipé pour 11 lampes; 2 feux de mouillage, 1 centrale clignotante, 1 feu avant, 1 bâbord, 1 tribord, 1 arrière, 4 feux supplémentaires et alarme buzzeur. Les quatre feux supplémentaires vous donnent la possibilité de réaliser d’autres configurations d’éclairage comme pour pousseur ou voilier par exemple. Ils sont bien sûr aussi utilisable pour commander les lampes de chambre de machine ou de timonerie ou autre, du fait que chaqu’une des 11 lampes a son propre interrupteur. Le but principal de cet instrument, qui peut être encastré dans votre tableau de bord, est de donner un "contrôle" permanent des lanternes en un instument.

  

ALARME AUDIBLE POUR FEUX DE NAVIGATION

Ce circuit est à monter entre votre plaque de feux de navigation et les lampes. Au cas ou une lampe est grillée (clignotant inclu) ou absente, une alarme sonore est produite. Installez ce circuit sur le chemin des fils allant de la plaque des feux de navigation aux lampes extérieures. Coupez l’alimentation positive de la plaque des feux de navigation avant de commencer l’installation.
1/ Sectionnez le fil positif (+) du câble allant aux lampes.
2/ Branchez le bout venant de la plaque au point P.
3/ Branchez le bout venant de la lampe au point L.
Pour fonctionner, le circuit a seulement besoin d’un fil (fin) négatif qui doit être branché au point marqué NEG sur le circuit, en haut à droite. L'alimentation positive (+) se fait d’elle même par le fil des lampes. le négatif (-) des lampes reste branché sans changement. Un buzzer ou tout autre signalisateur exterieur peut etre connecté aux deux point "EXTENAL ALARM". Cette sortie relais fait contact (comme un interupteur) à chaque fois et en meme temps que le buzzer du circuit sonne.

L'action de positionner le bouton de l'instrument sur la direction voulue en le tournant d'un côté ou de l'autre, actionne automatiquement le moteur de direction du propulseur d'étrave par l'intermédiaire des relais, jusqu'à ce que le propulseur d'étrave ait atteint le même angle que le bouton de l'instrument. Nul n'est besoin d'attendre, comme dans les systèmes habituels, car le propulseur d'étrave s'arrête à la position choisie automatiquement. Ceci prend une grande importance pendant les manoeuvres. Le mouvement tournant du propulseur d'étrave est visible sur les Dels (Diodes-Electro-Luminescentes) de l'instrument qui suivent son mouvement, jusqu'à ce que l'angle choisi soit atteint.

L'instrument comprend un encodeur absolu et une plaque indicateur positionneur. L'encodeur, ± 8x6cm, est à monter sur l'axe vertical du propulseur d'étrave et son axe doit parcourir le même angle que celui du propulseur d'étrave. La seule pièce mobile de l'encodeur et son axe monté sur deux roulements à billes. Le rapport de leur couplage est donc de 1 sur 1. Ils parcourent donc ensembles le même angle de rotation à chaque mouvement. La plaque, 16x12cm, est à installer au tableau de bord, son bouton positionneur devant être au mieux accessible pendant les manoeuvres. L'instrument se raccorde à l'encodeur avec un câble électrique fin à trois conducteurs. 3x0.35mm de section est suffisant pour une longueur de câble de 100 mètres. ( testé à 200 mètres )

L'indicateur a une définition de 32 positions (segments). Le senseur axial monté sur le propulseur, un véritable encodeur absolu*, transmet l'angle actuel du propulseur d'étrave à l'instrument. Cet angle ou position est alors indiqué par une des 32 dels de façon continue. Quand à la position du bouton est elle, indiquée en même temps mais de façon discontinue en faisant clignoter une des 32 Del correspondante. Si une différence apparaît entre les deux positions du fait d'actionner le bouton positionneur, un des deux relais est actionné afin de commander le moteur de direction du propulseur d'étrave. Ceci jusqu'à ce que la différence de position s'annule. L'instrument se comporte alors comme un servo**. Le bouton positionneur est conçue avec une technique optique et digitale.

L'instrument comporte 4 voyants (dels) de contrôle. Une verte et une rouge, en bas à gauche, qui indiquent le fonctionnement des relais. Une jaune, en bas à droite, qui indique chaque informations venant de l'encodeur. La rouge, à côté de l'interrupteur M/A qui indique en même temps que le buzzer audible d'alarme, une anomalie eventuelle. Cette dernière peut être le non fonctionnement du moteur de direction, de l'encodeur ou du bouton de direction. L'interrupteur de gauche et pour annuler l'action des relais, donc mettre l'instrument en fonction indicateur seulement.

POSITIONNEUR et INDICATEUR pour PROPULSEUR D'ETRAVE

FEUX de NAVIGATION


  

Les deux relais commandent le moteur de direction du propulseur par l'intermédiaire de ses relais ou de ses vannes hydrauliques électriques habituels. Ils sont à connecter à la commande manuelle (manette) qui était en service avant d'installer le positionneur. S'il y en avait une, il est avisé de laisser la manette en place afin d'avoir la double commande, parfois requise. L'instrument peut aussi être seulement utilisé comme indicateur de position. Il s'installe alors de la même façon à la différence des relais qu'il n'est alors pas nécessaire de connecter. Les deux relais de commande de la plaque ont une sortie isolée à deux pôles qui ferment le contact quand le moteur de direction doit tourner. Ils peuvent supporter un courant permanent de 5 Ampère. Ils peuvent se brancher directement aux connections de la manette si le courant reste dans la limite admise de 5 Ampère. La manette (si présente) et les relais de la plaque de l'instrument positionneur servent à commander des relais de puissance généralement montés à l'avant à proximité du propulseur d'étrave. L'instrument est alimenté par la batterie de bord de 12 ou 24 volt DC. Les deux relais montés sur l'instrument sont standard pour 24 volt. Pour 12 volt il faut les changer par deux relais 12 volt. Le senseur de position d'angle est alimenté par son propre câble, celui qui le raccorde à l'instrument.

On peut simplifier le fonctionnement aux procédures suivantes: - Le senseur de position d'angle transmet l'angle actuel à l'instrument, de l'avant à l'arrière. - L'instrument affiche l'angle actuel sur les leds. - L'instrument calcule la différence entre la position angulaire du bouton positionneur à celle du propulseur d'étrave et actionne si nécessaire un des relais afin de positionner le propulseur d'étrave au même angle que le bouton de commande de l'instrument.

* Encodeur absolu: Il existe deux types courant d'encodeur; incrémental et absolu. Le premier a le désavantage de perdre l'information de position à chaque coupure de courant et nécessite donc un cycle de ré-initialisation avant chaque usage. Ceci consiste à tourner son axe jusqu'à une position connue (index) et d'effectuer un comptage d'impulsion afin de déduire la position actuelle. Le deuxième a l'avantage de connaître instantanément sa position à la mise sous tension et à chaque mouvement de son axe.
** Servo: Système qui effectue un certain travail en comparant de manière quasi immédiate l'ordre qui lui est donné (action = bouton positionneur) au mouvement qu'il effectue (rétroaction ou Feed back = senseur axial).

Ce voltmètre digital à microprocesseur vous permet de faire démarrer votre générateur automatiquement. Vous pouvez y programmer entre autres: La tension inférieur de la batterie d’accumulateurs à laquelle il doit faire démarrer le moteur et celle supérieur à laquelle il doit l’ arrêter. Mais aussi les temps auxquels il peut démarrer et doit s’arrêter. Trois relais sont présent sur le circuit. Le premier vous permet de programmer le préchauffage ou, sinon, une minuterie qui est programmable par jour et/ou par heure et ce à la minute près. Le deusième que vous pouvez configurer même en “cycle” vous permet de commander votre démarreur. (en cycle signifie que le relais reste enclenché aussi longtemps que le moteur doit tourner) Le troisième peut commander l’arrêt du moteur de 0 à 99sec. Une sonde de pression d’huile et un thermostat peuvent y être connecté. Cet appareil assure le contrôle de la tension du moteur et du générateur. Il donne au besoin différentes alertes audibles qui sont de plus notifiées par le méssage correspondant qui défile sur l’afficheur alphanumérique. Il affiche l’heure ou la tension et nombre de paramètres qui sont détaillés sur le mode d’emploi. Il vous donne enfin la possibilité d’automatiser votre groupe, sans la quantité d’accessoires coûteux habituelles.
Par sa conception il est, et de loin, le plus flexible et le plus facile à installer et utiliser la programation en étant des plus facile. 12x12cm à encastrer.

Accucontrol peut maintenant lire une sonde de niveau de réservoir. Accucontrol livré (fabrique) à partir de février 2011. La sonde pourra être montée sur le réservoir diesel du générateur qu’il fait démarrer, ou sur toute autre cuve choisie, diesel ou même une citerne d’eau. Une alarme minimum programmable est inclue et en plus une alarme qui indiquera une baisse ou montée de niveau trop rapide. Cette alarme pourra indiqué une fuite de citerne et pourra aider à éviter tout débordement par oubli lors du remplissage de la cuve...

Plus d'info, cliquez ici

ACCUCONTROL

Cet interphone peut délivrer jusqu'à 20W sur chacun des 4 canaux. Les haut-parleurs extérieurs, 1 par canal, peuvent mesurer de 4 à 16 Ohm d'impédance ils se branchent directement à l'arrière de l'instrument aux points indiqués de 1 à 4. Bien que les sorties soient protégées il est nécessaire d'utiliser des câbles bien isolés et d'éviter les faux contacts et les court-circuit. La section minimum de 1½ ² est souhaitable afin de pouvoir transmettre la puissance sans trop de résistance sur les fils très long.

Le microphone à commande émission/réception incorporé se fiche par la prise type Jack à l'interphone. Une entrée microphone supplémentaire est prévue à l'arrière pour les montage de microphone fixe. L'entrée arrière peut aussi commander la fonction émission et réception et on peut y utiliser le même type de microphone.

Le haut-parleur de réception, pour l'écoute, doit être monté à dans la timonerie car il n'est pas inclue dans l'interphone. Il faut choisir un haut-parleur quelconque, préférablement de 8 à 16 Ohm, déjà monté dans sa caisse de résonance. La section des 2 fils qui se branchent à l'arrière aux points H.P. n'a pas d'importance vue que la puissance désirée en écoute n'est généralement pas très forte. Ce H.P. peut néanmoins recevoir la même puissance que les H.P. extérieur et donnera sûrement un son meilleur qu'un petit H.P. inclut à l'interphone.

L'interphone est livré en 24 volt. Mais est également en 12V sur demande. En 12 volt la puissance sera de 15W maximum. Dans les deux cas l'interphone est équipé d'un fusible électronique qui se réarme par coupure de la tension en mettant sur OFF pour quelque secondes.

L'interphone est muni de 5 commutateurs est 2 potentiomètres de volume.

OFF pour éteindre ou mettre en marche.
L / H pour réduire ou augmenter la sensibilité du signal d'entre en deux position fixes.
---II- pour mettre en marche la fonction automatique de corne de brume.
-II- pour l'avertisseur manuel (Klaxon ou corne de brume).

Un commutateur à 4 voies, visible sur les LED. Elles indiquent également le signal de l'amplificateur.
Le potentiomètre IN règle la puissance du volume en réception et OUT en émission.

LES REGLAGES ET BRANCHEMENTS A L'ARRIERE DE L'INSTRUMENT;

La tension d'alimentation se branche avec le négatif à la cosse - et le positif au + avec des fils d'au moins 2².
Les haut-parleur extérieurs se branchent aux points 1 à 4 puis le haut-parleur intérieur sur H.P.
La force d'émission qui se règle par le potentiomètre OUT peut également être affinée par le réglage aux point MIC en cas d'utilisation d'un microphones quelconque.
L'ajustage de la fréquence de l'avertisseur et de la corne de brume est réglable au point F. Vue de l'arrière, mettre le pontage de gauche (L) à droite (H) double la valeur de la fréquence réglée d'émission (ne pas confondre avec le bouton L/H des deux position fixes de sensibilité du signal d'entré).

Il est nécessaire de mettre l'interphone en marche pour les fonction avertisseur et corne de brume. Les potentiomètres de volume n'ont pas d'influence sur la force du signal émit et on peut même les mettre au minimum. Toutefois, vue que mettre en position émission avec la commande du microphone peut influencer le temps d'intervalle de la corne de brume, il est plus sure de donner le signal manuellement par l'avertisseur si le micro doit être également utiliser en même temps.
Le temps d'intervalle entre les signaux de la corne de brume est ajustage par le réglage T. Les trois réglages MIC, F et T se font avec un petit tournevis de 2 mm de diamètre et avec prudence et seulement si nécessaire.

Le Microphone est branché à la prise type "jack" mâle avec le signal à la pointe, le contact pour mettre en émission au milieu et puis la masse (-) coté cordon. Pour le branchement à l'arrière, à gauche le signal S, au milieu la masse et le plus à droite le contact C. Pour une commande pédale à pied ou autre, il faut faire le contact entre C et la masse au milieu afin de passer en fonction émission.
Pour le branchement d'un microphone à l'arrière on peut se servir du petit cable fournit. Il faut alors connecter les trois fils à ceux du micro et ficher le cable à l'arrière de l'instrument.


  

INTERPHONE (ou INTERCOM) 20W 4 CANAUX 12x12cm

Cet appareil est directement alimenté par les batteries 24V qui doivent avoir une capacitée minimum de 200 ampères heure. Le choix du moteur en l'occurence une dynamo 40 amp. 24 Vdc, excitation 2 amp. maxi vous garantie une consommation résonable facilement compensée par votre alternateur. La dérive ne donnant en fait que l'énergie nécessaire à la dynamo et ce d' une manière progressive afin de supprimer les à-coups mécanique et électrique. Le contrôle par micro-processeur assure une grande protection contre les défauts connus sur les systèmes conventionnels.
Protection en court-circuit du courant de
rotor et d' éxcitation.
Protection contre mauvais cantacts, (fils débranchés) de l'éxcitation de la dynamo employé comme moteur, ce qui évite sa destruction. Le rotor ne peut être mis sous tension sans courant d'exitation!.

Protection contre tension trop élevée ou trop basse des batteries.
Protection contre mauvais contact ou circuit ouvert (fils débranchés) du potentiomètre de barre ou de celui de la mannette.
Protection contre la surchauffe des circuits électroniques.
Protection à la mise en marche. ( Le macaron ne peut commencer à tourner que si la mannette a été actionné au moins une fois ).
Compensation des mouvements trops brutales ou désordonnés de la mannette à tous moments ce qui diminue les chocs, pertes d'énergie et surchauffe.


Il faut ABSOLUMENT lire ces explications, de manière attentive, avant de commencer toute installation :

Notice de montage

DERIVE 24V / SERVO-MOTEUR

Ce clignomètre, 12x12cm, fonctionne avec un senseur électromagnétique (fournit) qui reste stable dans le temps et la température, ce qui n'est pas le cas des senseurs chimiques bon marché usuels. A l'aide de 12 voyants est indiqué si votre bateau est à niveau ou pas bâbord - tribord, jusqu'à 5mm pour 5m de large. Un rail étanche de 58 leds ultra-fortes peut directement être branché à l'arriére de l'instrument, pour pouvoir lors du chargement, avoir un contrôle facile même de loin. Le senseur, inclus, se branche à l'arrière de la plaque de même que les lampes.

Le modèle carré de 12x12 commande le rail étanche et celui de 12x16cm et équipé de 7 relais qui peuvent commander des lampes extérieur de grande puissance.

CLIGNOMETRE

Vous donne la position de la barre à l'aide de diode electroluminessantes, le mode est une ou une barre (plusieurs). L'éclairage est réglable par le gradateur.

Le senseur potentiomètrique de 1kOhm, inclus, se connecte par un cable à trois conducteurs.

Encastrable est mesurant 12*16cm.

INDICATEUR DE BARRE

INDICATEUR DE BARRE  avec alarme
Vous donne la position exacte de la barre jusqu'à 2x110°. Le cadran, protégé par un verre synthétique incassable est éclairé de l'intérieur. De plus l'aiguille n'est pas supportée par un galvanomètre fragile classique mais par l'axe robuste d'un servomoteur miniature.
L'appareil comprend 2 indicateurs led, bâbord et tribord, et un contrôle de tension. Tous les voyants lumineux et l'éclairage du cadran sont réglables par le gradateur.

Le senseur potentiométrique de 1kOhm, inclus, se connecte par un câble à trois conducteurs. Encastrable et mesurant 12x12cm, cet indicateur de barre peut s'alimenter par les batteries de bord 12 ou 24 volt.

Cet instrument est équipé d'une fonction alarme sonore et lumineuse qui peut indiquer une possible malfonction:
- Malfonctions du potentiomètre de barre de 1 KOhm ou potentiomètre décentré.
- Potentiomètre de barre défectueux ou fil le reliant à l'instrument déconnecté.
- Malfonction interne de l'instrument.

Cette alarme à 5 canaux peut être connectée à 5 flotteurs, contacteurs de niveau ou à tout simplement 5 fils dont l'extrémité se trouve à quelques centimètres du fond du bateau. L'alarme sonore, le relais de pompe, ainsi que le niveau d'entrée peuvent en être librement programmés pour chaque canal séparément.
L'alerte sonore et la pompe seront mises en marche en cas d'alarme sur une ou plusieurs entrées après un délais de 15 secondes afin d'éviter les fausses alertes. La fonction mémoire indique si il y a eu alarme en votre absence même si la condition ou cause
d'alarme n'est plus présente.

La touche T, Test, permet de contrôler le bon fonctionnement de l'instrument. Ce test donne également l'état programmé de chaque canal pour l'alerte sonore, le relais de pompe et le niveau d'entrée.

La touche R, Reset, permet d'imposer le silence de l'alerte sonore en cas d'alarme, en désactivant le son pour le canal en alarme. En cas de fuite, la lampe et la pompe (si elle est programmée pour ce canal) restent en marche tant que la condition d'alarme est active.
Si aucun canal n'est en alarme (pas de son) la même touche R arrête la fonction mémoire et réactive l'alarme sonore pour le ou les canaux ayant pu être désactivés. La fonction mémoire indique par un flash toutes les deux secondes qu'une ou plusieurs des entrées a été activés suffisamment longtemps pour déclencher une alarme.

La touche P, sert à Programmer, l'alerte audible, le relais de pompe et si l'alarme doit se produire quand le senseur de l'entrée correspondante se trouve connecté au moins (-, négatif, zéro volt) ou au plus (+, positif) au choix et séparément pour chaque canal.

ALARME DE FUITE

Cet indicateur a une définition de 32 positions (segments). Le senseur axial monté sur le propulseur, un véritable encodeur absolu*, transmet l'angle (azimut) actuel du propulseur d'étrave à l'instrument indicateur. Le mouvement tournant du propulseur d'étrave ou de tout autre objet tournant est visible sur les 32 Diodes-Electro-Luminescentes de l'instrument qui suivent son mouvement sur 360 degrés.

L'encodeur, est à monter sur l'axe vertical du propulseur d'étrave et son axe doit parcourir le même angle que celui du propulseur d'étrave. Le rapport de leur couplage est donc de 1 sur 1. Ils parcourent donc ensembles le même angle de rotation à chaque mouvement. La seule pièce mobile de l'encodeur est son axe monté sur deux roulements à billes.
L'encodeur est relié par un câble à 5 conducteurs de 3m à son interface. Ce câble ne doit pas être coupé ou rallongé. L'interface se montera à proximité de l'engin tournant mais de préférence pas sur celui-ci afin d'éviter de faire subir des vibrations trop fortes à l'interface. Le meilleur placement est l'axe de l'encodeur dirigé vers le fond du bateau, donc vers l'engin de propulsion, l'accouplement se faisant alors par un joint souple (tuyau en caoutchouc ou plastic souple, voir schéma) ou encore avec un cardant souple. Il ne faut en aucun cas forcer sur l'axe de l'encodeur. Donc ne pas pousser son axe vers l'intérieur ou le tirer à l'extérieur du boîtier. De plus, malgré que l'encodeur soit équipé de roulements, il ne faut, non plus, exercer des forces perpendiculaires (de travers) fortes sur son axe. Donc si des poulies sont utilisées pour faire le raccordement, il ne faut absolument pas tendre la courroie dentée.

INDICATEUR 360 DEGRES A 32 POSITIONS

L'interface (100 x 65 x 38 mm) de l'encodeur se branche à l'arrière de l'instrument avec un fil fin à 3 conducteurs de longueur voulue. Ce même câble alimente l'encodeur et transmet les informations de position vers la plaque indicatrice. Un câble à trois conducteurs fins de 3x0.35mm de section est suffisant pour une longueur de câble de 100 mètres. Il n'y a néanmoins aucun inconvénient à utiliser une section de fil plus importante. Utilisez toutefois un fil neuf et de bonne qualité isolante.

L'instrument comporte 2 voyants de contrôle. Une verte, RX, qui indique chaque information venant de l'encodeur et une rouge qui indique en même temps que le buzzer audible d'alarme, une anomalie éventuelle.
La logique du protocole de communication entre l'encodeur et l'instrument fait qu'une mauvaise information sera probablement détectée. Quoi qu'il soit normal qu'il se produise des erreurs de transmission, il a été choisi de les notifier (à la différence de les supprimer) par la del rouge. Ceci vous donne connaissance d'une lente dégradation éventuelle de l'encodeur, du fil ou de son couplage en place de constater en une fois que le système est hors service. Les anomalies peuvent avoir des causes multiples il ne faut pas s'en inquiéter outre mesure à moins qu'elle ne deviennent incessante. L'instrument peut aussi en cas de malfonction, faire redémarrer le programme de l'encodeur qui est également équipé d'un microprocesseur. Dans ces cas, là aussi le fonctionnement reprend dès que l'anomalie disparaît. Cette alarme peut également indiquer que le câble de l'encodeur est débranché ou sectionné.

L'instrument est alimenté par la batterie de bord de 24v (12 sur demande) Le senseur de position d'angle est alimenté par le câble fin à 3 conducteurs qui le raccorde à l'instrument. Ce même câble transmet également les informations de position.

* Encodeur absolu: Il existe deux types courant d'encodeur; incrémental et absolu. Le premier a le désavantage de perdre l'information de position à chaque coupure de courant et nécessite donc un cycle de ré-initialisation avant chaque usage. Ceci consiste à tourner son axe jusqu'à une position connue (index) et d'effectuer un comptage d'impulsion afin de déduire la position actuelle. Le deuxième, celui du positionneur, a l'avantage de connaître instantanément sa position à la mise sous tension et à chaque mouvement de son axe.

Cet instrument surveille la pression d'huile et la température du moteur et connaît deux modes de marche.
1) Programmé. Il accepte aussi bien les sondes qui coupent ou qui ferment le circuit vue qu'il contrôle de lui même au démarrage, l'état des sondes connectées aux cinq entrées. L'alerte peut donc être donnée quand une ou plusieurs entrées présentent un changement soudain d'état du fait que le circuit se trouve ouvert ou fermé (les sondes commutent, coupent ou font donc le contact).
Afin d'accroître la sécurité, l'alarme se produira si les sondes de pression ne changent pas d'état après le démarrage. Ceci peut détecter un câblage de sonde court-circuité, coupé ou une sonde de pression défectueuse.
Après un délais au démarrage programmable de 1 à 14 secondes, à partir de la mise sous tension au démarrage, l'instrument se met en veille et donnera ensuite l'alerte si une des sondes commute (change d'état). Pendant le délais au démarrage, l'état des sondes et leur changement (pression) est visible sur les voyants lumineux (del, diodes électroluminescentes). Apres ce délai les voyants s'éteignent et se rallumeront en cas d'alerte.

2) Pas programmé ou avec un délais au démarrage programmé à 15 secondes, l'instrument fonctionne, standard, sans délais au démarrage. L'alarme se produit quand les sondes de pression font le contact quand la pression chute (ou n'a pas encore suffisamment montée pendant le démarrage) et quand les sondes de température font le contact quand la température est trop haute. L'entrée supplémentaire 5, fait de même et donne l'alarme avec contact fermé. Ce type de fonctionnement standard est le plus commun et donne bien sûr l'alarme pendant le démarrage.

INDICATEUR 360 DEGRES A 32 POSITIONS

ALARME MOTEUR

L'utilisation en surveillance du moteur principal (propulseur) étant la plus fréquente, le dessin présente deux parties: L'une marquée Motor pour le moteur et l'autre marquée Kop/Emb pour l'embrayage (koppeling). Chaque partie a deux voyants, rouge/bleu d (druk) pression / t température pour le moteur et verte/verte pour l'embrayage. L'entrée 5 supplémentaire est présente (X jaune) pour si besoin lui connecter un thermostat ou encore un interrupteur à niveau pour réservoir de refroidissement ou de carburant.
Le voyant vert du haut à droite donne l'indication que le circuit est mis sous tension et le rouge à droite en bas s'allume en même temps que le relais d'alarme.
L'alimentation peut être de 10 à 35 volt (courant continu des batteries). Elle se fera par la clef de contact si l'instrument est utilisé pour le moteur principal. Le positif + étant connecté au point +Bat derrière l'instrument via le contact. Le négatif (-) étant lui connecté au - de la batterie d'accumulateurs.
Le positif se branche en dernier, après l'installation définitive de l'instrument au tableau de bord.

Avec la touche R, Reset, on peut éteindre le buzer d'alarme sonore et le relais. En cas d'alarme, le voyant lumineux reste allumé tant que la condition d'alerte est présente.

Avec la touche T, on teste le bon fonctionnement de l'instrument et des voyants. Ce test donne aussi le fonctionnement du buzer d'alerte est du relais pour chaque canal.

Panel 6x12cm. Notice détaillée fournie avec plan de montage

Vitesse maximum de pointe du vent. La vites du vent est lue sur les dels 1 à 10 pour 1 à 10 beaufort. Pour 11 beaufort les dels 10 et 1 sont allumées, pour 12 les dels 10 et 2, etc... En plus de la vitesse du vent qui est affichée en permanence sur l'indicateur de vitesse (celui du millieu), l'instrument donne la vitesse de pointe maximum du vent depuis le moment que l'appareil a été mis sous tension. La DEL ( Diode ElectroLuminescente ) correspondante s'allume brièvement toute les ±10 secondes. Ceci vous permet de savoir s'il y a eu des coups de vent violents. L'indication de la direction du vent se fait sur une de 16 dels. L'indication lumineuse suit donc le mouvement tournant de l'ailette en forme de flèche du senseur de direction. On doit attendre après la mise en marche que le senseur et l'indicateur de direction se synchronisent par le premier passage par NE, NW, SW ou SE de la flèche.

Senseur de vélocité sans contact. L'axe du rotor qui est monté sur deux roulements à bille robuste, coupe deux fois par tour un faisceau infrarouge. Cette conception assure une fiabilité supérieure aux senseurs courants. Les impulsions ainsi créés sont converties en Beaufort par l'instrument. Le senseur est à visser sur un tube 'standard gaz' avec filetage 1 pousse.

INDICATEUR DIRECTION DU VENT et ANEMOMETRE 10+ Beaufort.

Le câble du senseur peut alors au mieux être conduit à l'intérieur du tube. Dans ce cas, s'il devient long (avec un long tube) il est nécessaire de le fixer dans le tube afin d'éviter qu'il bouge sans arrêt et finisse par s'user. L'hélice à trois demi sphères est à coller sur le rotor. De la colle "seconde" fera l'affaire. Une nouvelle hélice (et colle), trouvable chez votre revendeur habituel à bas prix peut éventuellement être recollée de la même façon. L'hélice peut être peinte ceci ne pouvant qu'en prolonger la durabilitée contre l'agressivité des utra-violets solaire.

Senseur de direction sans contact. Le senseur de direction est également monté sur deux roulements à billes, et coupe quatre fois par tour, le faisceau de quatre cellules infrarouges. Ceci à un angle different. Le programme du microprocesseur équipant l'instrument se charge de décoder les signaux et d'afficher la direction réèlle du vent sur l'indicateur. Apres avoir collé l'ailette sur support, et le tout sur le rotor du senseur de direction, la flèche de direction doit être équilibrée. Le boulon agissant comme contre-poid, il faut le faire coulisser dans la fente avant de la flèche afin que même incliné de son axe vertical, le senseur ne tourne pas. Le vent doit le faire tourner et non pas les mouvements du bateau. Pour le reste le montage s'effectue comme pour l'autre senseur: Visser sur tuyau 1 pouse, fixer le câble dans le tuyau...et enfin avec prudence, l'instrument installé à sa place et sous tension, le réglage qui consiste à faire tourner le tuyau afin que la flèche et la del allumée correspondante indiquent la même direction.

Attention ! la flèche de direction doit être collée sur le senseur de direction et non pas sur le senseur de vitesse. Le senseur de direction est celui avec le fil le plus gros et le connecteur le plus large. Ne pas essayer de démonter le rotor des senseurs, ou alors à vos risques. Le démontage nécessite un outillage et une méthode special afin d'entre autre, de ne pas forcer sur les billes des roulements. Le connecteur des senseurs est à brancher à l'arrière de l'instrument, sans forcer, en faisant attention a leur sense. Prendre garde de ne pas poser l'arrière de l'instrument sur une surface métallique.

Fonctionnement visible du senseur de vélocité. Les impulsions du rotor du senseur de vitesse du vent sont visiblement recopiées sur la del jaune zéro, pendant une minute après la mise sous tension de l'instrument afin de pouvoir contrôler le bon fonctionnement du senseur infrarouge. Toutes les dels de l'instrument sont contrôlable à la mise en marche. Le senseur de direction n'a pas de test particulier vue que si le vent ne tourne pas, il maintiendra la même direction. En cas de malfonction du senseur de direction, l'indicateur reste à la même place ou affiche anormalement. En cas d'anomalie quelconque, contrôlez premièrement le câble des senseurs et leur connecteur, si les senseurs sont montés correctement ainsi que l'alimentation de l'instrument. 12 ou 24 volt. L'instrument est à alimenter depuis les batterie de bord. Branchez le fil noir au négatif (-) en premier et le rouge au positif (+) en dernier, l'interrupteur de l'instrument étant sur position arrêt (gauche). Le fusible intérieur de 0,25A est automatique et se ré-arme de lui même après avoir mis l'interrupteur en position arrêt pour quelques secondes. Pour utiliser l'appareil en 12 volt il faut rejoindre les points A et B sur le circuit.

Ce tableau à cinq canaux identiques dont le schéma électrique est ci-dessus visible. Les points marqués par A, B, C, D et M sont les points à connecter pour chaque canal.

Par canal on a:

- Un interrupteur qui peut commuter jusqu’à 16 ampères (A et B). Cet interrupteur, standard 11x30, est de type marche arrêt mais peut facilement être remplacé par un autre ayant une autre fonction (poussoir ou autre).

- Un porte fusible (C et D), ou un fusible de type 5 x 20 mm doit y être monté. Un fusible de 16A est bon pour un courant consommé de plus de 10A. Dans tout les cas et pour chaque canal, il faut choisir un fusible d’une valeur d’environ 20% plus grande que celle de l’intensité maximum attendue. Pour 4A prendre un fusible de 6, pour 8 un 10 et pour 1/2A un de 650mA.

- Une diode de protection pour charge inductive, bobine de relais et petit moteur.

            - Un témoin de contrôle lumineux. Une diode électroluminescente verte. (10mA en 24V)

  

PLAQUE 5 CANAUX 12x12cm à encaster

Pour utiliser un des cinq canaux il faut donc câbler l’interrupteur avec l’entrée du 12 ou du 24 volt en (A), puis (B) au fusible (C) (ou direct à l’utilisation si on ne veut pas utiliser le fusible et la Del de contrôle), puis préferablement, la charge après le fusible au point (D).

Pour l’utilisation de courant supérieur il est nécessaire d’interposer un relais de puissance.

Le Del (Diode Electro- Luminescente) de contrôle s’allume si le + est présent à la sortie D du fusible, en 12 ou 24 volt. Le négatif des cinq indicateurs sont ensembles raccordés au négatif, (M) par le pontage P/R. Si l’on désire moins d’intensité lumineuse ont peut interposer une résistance ou un potentiomètre (10k Ohm 3W) entre les points P et R et couper le pontage. On a alors un gradateur (dimmer) pour les Dels. La cosse - (M) se trouve entre le fus 3 et 4, du haut, et est la seule cosse horizontal.

Exemple pour une lampe (ou une bobine de relais);

Connecter un des deux fils de la lampe au négatif des accus, l’autre coté au point D, Connectez B à C avec un fil et A au + accu, mettez un fusible et connectez M pour avoir une indication.

Fusibles 20mm x 5mm de diametre (A = Ampère , mA = miliampère , 1000mA = 1 Ampère)

OFF pour éteindre ou mettre en marche.
L / H pour réduire ou augmenter la sensibilité du signal d'entre en deux position fixes.
---II- pour mettre en marche la fonction automatique de corne de brume.
-II- pour l'avertisseur manuel (Klaxon ou corne de brume).

Un commutateurs à 4 voies, visible sur les LED. Elles indiquent également le signal de l'amplificateur.
Le potentiomètre IN règle la puissance du volume en réception et OUT en émission.

LES REGLAGES ET BRANCHEMENT A L'ARRIERE DE L'INSTRUMENT;

La tension d'alimentation se branche avec le négatif à la cosse - et le positif au + avec des fils d'au moins 2².
Les haut-parleur extérieurs se branchent aux points 1 à 4 puis le haut-parleur intérieur sur H.P.
La force d'émission qui se règle par le potentiomètre OUT peut également être affinée par le réglage aux point MIC en cas d'utilisation d'un microphones quelconque.
L'ajustage de la fréquence de l'avertisseur et de la corne de brume est réglable au point F. Vue de l'arrière, mettre le pontage de gauche (L) à droite (H) double la valeur de la fréquence réglée d'émission (ne pas confondre avec le bouton L/H des deux position fixes de sensibilité du signal d'entré).

Il est nécessaire de mettre l'interphone en marche pour les fonction avertisseur et corne de brume. Les potentiomètres de volume n'ont pas d'influence sur la force du signal émit et on peut même les mettre au minimum. Toutefois, vue que mettre en position émission avec la commande du microphone peut influencer le temps d'intervalle de la corne de brume, il est plus sure de donner le signal manuellement par l'avertisseur si le micro doit être également utiliser en même temps.
Le temps d'intervalle entre les signaux de la corne de brume est ajustage par le réglage T. Les trois réglages MIC, F et T se font avec un petit tournevis de 2 mm de diamètre et avec prudence et seulement si nécessaire.

Le Microphone est branché à la prise type "jack" mâle avec le signal à la pointe, le contact pour mettre en émission au milieu et puis la masse (-) coté cordon. Pour le branchement à l'arrière, à gauche le signal S, au milieu la masse et le plus à droite le contact C. Pour une commande pédale à pied ou autre, il faut faire le contact entre C et la masse au milieu afin de passer en fonction émission.
Pour le branchement d'un microphone à l'arrière on peut se servir du petit cable fournit. Il faut alors connecter les trois fils à ceux du micro et ficher le cable à l'arrière de l'instrument.

INTERPHONE 20W 4 CANAUX 12x12cm

Cet interphone peut délivrer jusqu'à 20W à chaque des 4 canaux. Les haut-parleurs extérieurs, 1 par canal, peuvent mesurer de 4 à 16 Ohm d'impédance ils se branchent directement à l'arrière de l'instrument aux points indiqués de 1 à 4. Bien que les sorties soient protégées il est nécessaire d'utiliser des câbles bien isolés et d'éviter les faux contacts et les court-circuit. La section minimum de 1½ ² est souhaitable afin de pouvoir transmettre la puissance sans trop de résistance sur les fils très long.

Le microphone à commande émission/réception incorporé se fiche par la prise type Jack à l'interphone. Une entrée microphone supplémentaire est prévue à l'arrière pour les montage de microphone fixe. L'entrée arrière peut aussi commander la fonction émission et réception et on peut y utiliser le même type de microphone.

Le haut-parleur de réception, pour l'écoute, doit être monté à dans la timonerie car il n'est pas inclue dans l'interphone. Il faut choisir un haut-parleur quelconque, préférablement de 8 à 16 Ohm, déjà monté dans sa caisse de résonance. La section des 2 fils qui se branchent à l'arrière aux points H.P. n'a pas d'importance vue que la puissance désirée en écoute n'est généralement pas très forte. Ce H.P. peut néanmoins recevoir la même puissance que les H.P. extérieur et donnera sûrement un son meilleur qu'un petit H.P. inclut à l'interphone.

L'interphone est livré en 24 volt. Mais est également en 12V sur demande. En 12 volt la puissance sera de 15W maximum. Dans les deux cas l'interphone est équipé d'un fusible électronique qui se réarme par coupure de la tension en mettant sur OFF pour quelque secondes.

L'interphone est muni de 5 commutateurs est 2 potentiomètres de volume.

INDICATEUR DE 16 DIRECTIONS DU VENT - ANEMOMETRE 13+ BEAUFORT  - 18X18X3CM

L'indication de la direction du vent sur 16 leds suivant la flèche de direction.
La vitesse du vent est lisible de 0 à 13 Beaufort et >13 (>160km/h).
Affichage de vitesse maxi (rafales).
Senseur "hightech" de vitesse et de direction; La Crosse TX20
Le senseur est à fixer sur tube/plaque vertical ou horizontal par l’étrié fourni.
Contrôle et test visible du senseur par/sur les leds de l'instrument.
Dimmage de l'instrument par gradateur incorporé (à l'arrière).
Test complet, leds + senseur + instrument à la mise sous tension.
Voltage; 12 ou 24V batteries (ou via 220/12 réseau adapter).
Fonction Auto (par pontage) pour simulation du vent vitesse, girouette et instrument.
Sortie NMEA 16 directions et vitesse de 0 à 51.1 m/s (160+ km/h).
Livraison comme ci-contre.

Le cadre peut être utilisé tel mais une roses des vents peut être télédéchargés ici même (Cliquer sur la photo et faire enregistrer sous...) en 16x16cm, imprimer et placer derrière la vitre du cadre.

Toute autre photo peut être également utilisée, la lumiére des leds pouvant façilement la traverser.
Cadre de 18x18x3cm. Le senseur de vitesse et de direction TX20 fourni avec ±10m de câble, est trouvable un peut partout ou ici même.

COMPTE TOUR DIGITAL ( Affichage Rouge )

Ce compte-tours peut afficher jusqu'à 9999 RPM (Rotations Par Minute) à une précision de un millième et il indique à chaque démarrage le nombre d'heures que le moteur à tourné.
Il est équipé d'un gradateur D (dimmer), afin de régler l'intensité des afficheurs et, unique en l'occurrence, d'un réglage qui vous permet de régler la stabilité de l'affichage. Ce réglage s'effectue en maintenant la touche H (Hystérésis) appuyée et en même temps, sur une des deux touches D pour quelques secondes de 1 à 30. La touche D de gauche diminue la stabilité et celle de droite l'augmente. Les réglages sont sauvegardés même à l'arrêt

 Une cellule montée correctement assure une précision absolue meilleur à 1/3000 (un trois millième). La précision réelle de l'affichage, dépendant du chiffre le moins signifiant (qui ne peut être que un de plus ou un de moins) fait que la précision à 100 tours est de 1 %. 99 , 100 ou 101. A 1000 tours elle et de 1 pour 1000. 999, 1000, 1001 à 2000 0.5 pour 1000 etc. Cette précision exceptionnel pour un compte-tours peut même vous aider à contrôler votre fréquencemètre qui équipe peut être votre groupe générateur 220/380v. La vitesse ne pouvant être que de 1500 ou 3000 rotations par minute (RPM) pour un générateur comportant respectivement 4 ou 2 pôles et à 50 Hertz (périodes par seconde). Notez ici que l'utilisation d'un compte-tours afin de régler la fréquence de votre générateur vous garantie une précision dépassant de loin celle d'un fréquencemètre. Sachant qu'à 1470 RPM la fréquence est de 49 Hertz ou encore à 1530 RPM de 51 Hertz, la définition se trouve résolue à un trentième de période.

Cet instrument s'alimente (fil rouge +, noir - ) directement des batteries de bord, et la tension peut varier de 8 à 35 volt. Le fusible monté à l'arrière ne doit jamais avoir une valeur supérieur à 350 mA (milliampères), (0,35 A).

Les sondes s'installe comme décrit sur le schéma, les fils étant à rallonger à la longueur voulue. Pour ce, couper les fils reliant le connecteur au sondes (pas trop près n'y de l'un ou de l'autre) est interposez-y un câble à trois conducteurs et de longueur suffisante. Ce dernier pouvant être n'importe quel câble électrique bon marché dont la section n'est d'aucune importance. Prenez garde de ne jamais appliquer de courant sur le fil des sondes au moment de l'installation et de respecter l'ordre de branchement des trois conducteurs de chaque câble.

Les sondes fonctionnent sur le principe de la coupure d'un faisceau infrarouge (invisible à l'oeil nu et ne présentant aucun danger, pas plus (disons moins) que la télécommande de la T.V.) Une cellule émettrice et une cellule réceptrice étant présente dans la même sonde. Une émet de la lumière infra rouge est l'autre (réceptrice), en reçois ou pas en retour. Le fonctionnement étant contrôlable par la diode électroluminescente rouge montée à l'arrière de la sonde et qui doit s'éteindre à chaque fois que la pièce mobile coupe le faisceau. Ce signal est transmit par le câble à l'instrument qui se charge de calculer la vitesse de rotation et de l'afficher.

Le montage des sondes à coté de la partie tournante doit être exécuté avec la plus grande prudence, toutes pièces mécaniques mobiles étant potentiellement dangereuses. Eviter les vêtements amples, aux manches longues ou "déjà" en lambeaux et assurez vous d'un éclairage suffisant. Les sondes ne nécessitent aucun réglage particulier si ce n'est quelle doivent être fixées à une distance telle que l'obturation de la cellule (coupure du faisceau) réceptrice se produit effectivement à chaque rotation. Le temps d'obturation n'est pas critique vue la rapidité de réaction de l'ensemble sondes et instrument. Néanmoins assurez vous que la partie mobile qui coupe le faisceau infrarouge à chaque tour a une largeur suffisante ( au mois 2 centimètres ) pour mesurer correctement les vitesses élevées. Evitez d'éclairer la sonde avec une source de lumière vive. Il est recommandé de monter les sondes à l'ombre de l'éclairage de la chambre des machines. Enfin prenez garde que les sondes ne soit pas immergées, elle ne sont pas construites pour fonctionner en milieu liquide. Si le cas se produisait, coupez l'alimentation du compte tour, séchez les sondes, nettoyez les filtres rouges puis remontez les.

COMPTE TOUR DIGITAL ( Affichage LCD )

Ce compte-tours peut afficher deux vitesses de rotation en même temps, c'est en fait, un double compte-tours. Chacune des deux parties à sa sonde (fournie) et on peut les installer là ou nécessaire. Une seule des deux, n'importe laquelle, suffit si l'on ne désire mesurer qu'une seul vitesse de rotation, le moteur principal par exemple. On peut installer l'autre sur l'arbre d'hélice mais aussi sur un deuxième moteur, générateur, pompe etc. L'interrupteur Mt/Ax donne le rapport de la vitesse du moteur à celle de l'arbre (Ax) d'hélice. Donc pour un moteur à 2000 tours avec une réduction de 4, l'hélice tournant à 500 tours, le rapport indiquerai Rp 4.00 En fait l'affichage indiquera sûrement un autre rapport, 4.06 ou 3.94 par exemple. La réduction réelle n'étant pas forcement un rapport exacte, de plus, la construction d'une réduction de qualité présente une répartition des forces sur toutes les dents de la démultiplication. (ce qui fait qu'à chaque tour du moteur un décalage (constant) de l'axe de sortie se produit.) Le dernier chiffre décimal du rapport (Rp) n'est affiché qu'à titre indicatif et n'est pas réellement relevant.

( Lisez ci-dessous )

La vitesse de réaction peut être largement inférieure à un quart de tour ! · Pour savoir la direction après une révolution (tour) de l'axe, seulement un occultateur* sera monté sur l'axe d'hélice. (voyez le dessin de l'axe) · Si deux occultateurs* sont montés, la direction de rotation de l'axe sera connu des le premier demi tour. · Pour quatre occultateurs* la direction de rotation de l'axe sera connu dès le premier quart de tour. etc. La seule contrainte reposant sur le fait que la longueur de l'occultateur* doit être supérieure à la hauteur des deux cellules. Environ 40 mm. *Occultateur: (Petite pièce de métal ou autre coupant le rayon infrarouge des sondes à rythme intermitant. Dans le cas présent, à chaque révolution.)

Installation: Lisez complètement ces explications avant de commencer.

1) Fixez un ou plusieurs occultateurs sur l'axe de l'hélice. Ils peuvent être de petites cornières en aluminium d'une longueur de 40mm et d'une hauteur de 30mm, fixés par un collier.

2) Montez les sondes de façon qu'elles soient fixées à proximité de l'axe solidement. Elles doivent être fixées sur une patte métallique par leur deux boulons qu'il ne faut pas serrer exagérément. Elles doivent rester dans la position superposée, l'une sur l'autre. Assurez vous que, quand l'axe tourne, aucune pièce tournante ne heurte les sondes.

3) Montez l'instrument dans votre tableau de bord à proximité du lieu ou vous démarrez le moteur et raccordez les deux fils aux sondes. Pour ceci, les fils reliant le connecteur au sondes doit être coupé (pas trop près de l'un ni de l'autre) et interposez-y un câble à trois conducteurs de longueur voulue et surtout, suffisante. Ce dernier peut être n'importe quel câble électrique à trois conducteurs bon marché dont la section n'est d'aucune importance. Prenez garde de ne jamais appliquer de courant sur le fil des sondes au moment de l'installation et de respecter l'ordre de branchement des trois conducteurs de chaque câble.

4) Choisissez une place bien visible pour la plaquette de signalisation supplémentaire qui peut même s'installer si voulu, à longue distance de l'instrument. Branchez les trois cosses, deux aux fils bleu et mauve qui sortent du connecteur de l'instrument et le troisième (au milieu) au positif (+) batterie. Cette plaquette supplémentaire peut être utilisée pour autre chose si vous ne l'utilisez pas avec l'indicateur de direction. Elle fontionne de 12 à 24 volt et est en fait un bon voyant de contrôle.

5) Branchez enfin (et pas plustôt) l'alimentation de l'instrument. Dans l'ordre, le fil noir au négatif (-) et le rouge au positif (+). Il s'agit du fil à deux conducteurs, noir et rouge qui sort de la prise à brancher à l'arrière de l'instrument. Cet instrument s'alimente directement des batteries de bord, et la tension peut varier de 8 à 35 volt. Un fusible automatique est incorporé dans l'instrument.

Contrôle de marche: Avec moteur arrêté, actionnez l'interrupteur de droite pour mettre l'instrument sous tension. La plaquette de signalisation supplémentaire doit s'allumer brièvement et une barre lumineuse doit être présente sur l'instrument. L'interrupteur de gauche en position gauche éteint les lumières dès que le moteur a tourné quelques secondes, en position droite, l'indication est permanente. Assurez-vous que le voyant de contrôle à l'arrière des sondes s'éteint à chaque fois qu'un occultateur passe entre les deux sondes. Dans l'ordre; 1) Si l'indication de l'instrument est contraire à la marche, coupez le courant et inversez le fils des deux sondes. 2) Si l'indication de la plaquette de signalisation supplémentaire est contraire au sens de la marche, coupez le courant et inversez les fils bleu et mauve. L'instrument indique une sonde défectueuse par deux barres fixes et les lampes rouge et verte allumées simultanement.

Le montage des sondes à côté de la partie tournante doit être exécuté avec la plus grande prudence, toutes pièces mécaniques mobiles étant potentiellement dangereuses.

INDICATEUR DU SENS DE ROTATION DE L'AXE D'HELICE

Pour moteur de propulsion sans embrayage. Cet instrument indique immédiatement la direction vers laquelle l'axe de l'hélice commence à tourner au démarrage du moteur.

En plus de la vitesse momentanée du vent, l’instrument donne la vitesse de pointe maximum du vent depuis le moment que l’appareil a été mis sous tension. La DEL (Diode ElectroLuminescente) correspondante s’allume brièvement toute les 10 secondes. Ceci vous permet de savoir s’il y a des coups de vent violents.

Les vitesses supérieur à 12 Bt sont indiquées pour 13 beaufort les dels 10 et 3 allumées, pour 14 les dels 10 et 4, etc...

Senseur de vélocité sans contact. L’axe du rotor qui est monté sur deux roulement à bille robuste, coupe deux fois par tour un faisceau infrarouge. Cette conception assure une fiabilité supérieur aux senseurs courants. Les impulsions ainsi crées sont converties en Beaufort par l’instrument. Le tout est à monter sur un tube ‘standard gaz’ avec filetage 1 pousse. Le câble du senseur peut alors au mieux être conduit à l’intérieur du tube. L’hélice à trois demi sphères est a coller sur le rotor à l’aide de colle seconde. Une nouvelle hélice (et colle), trouvable chez votre revendeur habituel à bas prix peut éventuellement être recollée de la même façon. L’hélice peut être peinte ceci ne peut que prolonger sa vie.

Fonctionnement visible du senseur. Les impulsions du rotor sont visiblement recopiées sur la DEL jaune pendent une minute après mise en marche de l’instrument afin de pouvoir contrôler le bon fonctionnement du senseur infrarouge.

Gradateur de lumière. L’intensité des DEL est réglable du mini au maximum d’intensité à l’aide de l’axe du gradateur.

Panel 12x6cm, 12 ou 24 volt. L’instrument est à alimenter depuis les batteries de bord. Le fil noir au négatif (-) et le rouge au positif (+). Le câble à trois conducteurs du senseur et à brancher de gauche à droite et vue de derrière: 1) Marron 2) Vert 3) Blanc. Le fusible ne doit en aucun cas avoir une valeur supérieur à 250 mA ( 0,25 Ampère).

ANEMOMETRE 15 BEAUFORT